Le Benjamin: a true French bistro in Oslo

Photo Le Benjamin ©Anette ReitePhoto Le Benjamin ©Anette ReiteOne of our favorite restaurants in Oslo is called “Le Benjamin”. It was started about 2 years ago by a Norwegian couple, real fans of the French bistro cuisine. When you push the door of their restaurant you feel well right away. The service at the same time very friendly and professional, the dishes are both hearty and delicious, and the wine list is just fantastic. Magdalena Rosenblad is the restaurant Manager and Ove Andre Jakobsen is the Chef. We’ve aksed them a few questions…

P.O: How did start the adventure Le Benjamin?
Magdalena Rosenblad: Since we’ve together Ove Andre and I, we’ve always wanted to open our own restaurant. After trying co-ownership at Brasserie Blanche, we thought it was time to start 100% for ourselves. So, when the opportunity came up we jumped on it, something which we are very happy about today. After a journey of four months in France, we discovered to our surprise that in addition to starting a new restaurant, but we were also going to become parents of a small boy. So, to kill two birds with one stone we decided to call both of them “Benjamin.”

P.O: What kind of food do you have on your menu?
M.R:
We try to find different dishes from all over France, both traditional as well as other variations and combinations. Our food is always made from scratch with our heart. We also focus on the quality of the cheeses which are sent to us from Paris each week. Some of our specialties are:  the Alsatian flambéed pie, the Savoyard fondue, the onion soup or warm Mont d’Or (in season). And the passion of the Chief for pork recipes is simply the result of his work in the northeast of France and Denmark, which is influencing our cuisine. Our inspiration often comes from the different trips we have during the year; we like to travel in different regions of France to find new and exciting products. But we also appreciate the small producers here in Norway who produce local products of high quality and that we are proud to use in our cuisine.

P.O: What is your working philosophy when it comes to the management of a restaurant? And what is the key to your success?
M.R:
We attach great importance to make our restaurant accessible to all types of people, young or elderly, regardless of the size of their wallet. We ensure that there is a good atmosphere, personalized service and of good quality, and above all constant high product quality. It is also important that, as being the owners of the restaurant, we are present daily and actively in the restaurant. We have an incredible staff working with us since we opened, nearly two years ago. It’s so essential for the atmosphere between us and especially for our customers. We have to constantly develop our product range and not rest on our laurels in this highly competitive restaurant market here in Oslo.

P.O: Can you tell us about a special memory?
M.R:
It must be the first time we presented our 6 weeks old son to our team at the restaurant. For the record, the day of his birth, our staff served a 9 liters Côtes du Rhône to all the customers as a celebration gesture.

P.O: If you had to make a 3-course menu for some aliens, what would it be? And what you would serve them to drink?
M.R: Gratinated snails with onions and a lot of parsley; Calf’s liver; Pain perdu.
Or maybe just a big portion of choucroute so that the return flight with their spaceship goes faster!!! Aliens are probably not so fond of alcohol, but we would serve them a Pouilly-Fuissé, then a Chorey-les-Beaune, and to finish a Jurançon. And if it turns out that they would prefer the choucroute, we will then serve them a White beer from the île de Ré in France.

P.O: What is your favorite restaurant in Oslo and in Paris?
M.R: Oh this is a hard question! Since the arrival of our son, we don’t have so much free time and therefore we usually have fairly early dinners or lunch either at “Trattoria Popolare”, at “Plah” or at “Brasserie France” .
In Paris, it is even more difficult because we love discovering new places whenever we go there. Last time, we ate at “Terroir Parisien”, the service was great. It has an interesting concept that focuses only on raw products that come from Paris and its surroundings. We also had a wonderful dinner at “110 Taillevent”.

Photo Le Benjamin ©Anette ReitePhoto Le Benjamin ©Anette ReitePhoto Le Benjamin ©Anette Reitele Benjamin entrance Photo©parisoslo.comL’une de nos cantines préférées à Oslo est “Le Benjamin” dont les propiétaires, un couple de norvégiens, sont de vrais fans de la cuisine bistro. Dès que vous poussez la porte de leur restaurant, vous vous sentez d’emblée à votre aise. Le service est à la fois amical et professionnel, les plats sont copieux et délicieux, et la carte des vins est tout simplement fantastique. Magdalena Rosenblad est en salle et Ove André Jakobsen en cuisine. Nous leur avons poser quelques questions…

P.O : Comment a commencé l’aventure de votre restaurant?
M.R: Depuis qu’Ove Andre et moi sommes ensemble, nous avons toujours voulu ouvrir notre propre restaurant. Après avoir essayé la co-propriété à “Brasserie Blanche”, nous avons pensé qu’il était temps de nous lancer à notre compte. Ainsi, quand l’opportunité de ce local s’est présentée nous avons sauté dessus. Après un voyage de 4 mois en France, nous avons découvert à notre grande surprise qu’en plus d’ouvrir notre bistro, nous allions aussi devenir parents d’un petit garçon. Nous avons donc fait d’une pierre deux coups en appelant les deux « Benjamin ». 

P.O : Quel genre de cuisine trouve-t-on  au menu de votre bistro?
M.R: Nous essayons de proposer différents recettes traditionnelles de toutes les régions de France, à la fois des classiques mais aussi d’autres variantes et combinaisons. Notre cuisine est 100% faite maison avec le cœur. Nous avons également mis l’accent sur la qualité des fromages qui nous sont envoyés de Paris chaque semaine. Nos spécialités sont entre autres : la tarte flambée alsacienne, la fondue savoyarde, la soupe à l’oignon ou encore le Mont d’Or chaud (en saison). La passion du chef pour le cochon (qui vient de son expérience dans le nord-est de la France et au Danemark) influence également notre carte. L’inspiration vient souvent de nos voyages, notamment dans les différentes régions de France où l’on aime y trouver des produits nouveaux et passionnants. C’est toujours un réel plaisir d’aller sur les marchés quelles que soient les villes ou les régions, mais nous apprécions aussi les petits producteurs, ici, en Norvège qui fabriquent également des produits locaux de haute qualité et que nous sommes fiers d’utiliser.

P.O : Quelle est votre philosophie de travail en ce qui concerne la gestion d’un restaurant? Et selon vous, quelle est la clef de votre succès?
M.R: Nous attachons beaucoup d’importance à ce que notre restaurant soit accessible à tous types de personnes, jeunes ou plus agées, peu importe la taille de leurs porte-feuilles. Nous veillons à ce qu’il y ait une bonne ambiance, un service personnalisé et de qualité, et surtout un bon produit à niveau constant. Il est important qu’en tant que propriétaires du restaurant nous soyons présents quotidiennement et que nous travaillons activement dans le restaurant. Nous avons un personnel incroyable qui travaille à nos côtés depuis que nous avons ouvert il y a bientôt deux ans. C’est tellement important pour l’ambiance entre nous et surtout pour notre fidèle clientèle. Il est important de constamment développer notre offre et de ne pas se reposer sur nos lauriers dans ce marché de la restauration qui est très concurrentiel à Oslo.

P.O :
Avez-vous un souvenir particulier à nous raconter
?
M.R: L
a première fois que nous avons présenté notre fils âgé 6 semaines à notre équipe au restaurant. Pour l’anecdote, le jour de sa naissance, notre équipe a servi un Côtes du Rhône de 9 litres à tous les clients pour célébrer l’événement.

P.O : Si vous deviez faire un menu de 3 plats pour un extra-terrestre, quel  serait-il ? Et que leur serviriez-vous à boire?
M.R: Des escargots gratinés aux oignons avec beaucoup de persil ; du foie de veau; du pain perdu. Ou peut-être juste une grosse portion choucroute, afin que le retour en fusée dans l’espace soit plus rapide!!! Ils ne sont probablement pas si friands d’alcool, mais on leur servirait quand même un Pouilly-Fuissé, puis un Chorey-les-Beaune et enfin un Jurançon. Et s’ils aimaient plutôt la choucroute, elle serait accompagnée d’une bière blanche de l’île de Ré.

P.O : Quel est votre restaurant préféré à Oslo (à part le vôtre) et à Paris?
M.R: Oh que c’est dur ! Depuis l’arrivée de notre fils, nous n’avons pas tellement de temps de libre et par conséquent c’est généralement un dîner assez tôt ou un déjeuner soit à « Trattoria Popolare », à « Plah » ou bien à « Brasserie France ».
A Paris, c’est encore plus difficile car nous aimons découvrir de nouveaux endroits à chaque fois. La dernière fois nous sommes allés au « Terroir parisien », le service était super. Ils ont un concept intéressant qui se concentre uniquement sur les produits qui viennent de Paris et ses environs. Nous avons aussi merveilleusement dîné au « 110 Taillevent ».

Le Benjamin
Søndre gate 6, 0550 Oslo

Last photo ©parisoslo.com
All other pictures courtesy of ©Anette Reite

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

This entry was posted in Interviews, OsloFood and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *